www.athle.fr
Accueil
g.i.f.a. - groupement des internationaux français d'athlétisme
Actualités
Gilbert Belin, le vieux druide faiseur de champions
Commentez cette actualité
9 Février 2016 - Gérard Delalandre (Webmaster)
Gilbert Belin, le vieux druide faiseur de champions

Camille Aurrière et Gabriel Bordier entourent leur entraîneur Gilbert Belin
- Photo : Jean-François Quinebêche -

Championnat de France de marche

Gabriel Bordier en or, Camille Aurrière en argent,
c'est aussi le succès de leur entraîneur Gilbert Belin.

Gilbert Belin, 81 ans le mois prochain,
et une certaine philosophie de la marche et du sport en général.

Portrait

Ouest-France - Laval - Publié le 08/02/2016

Il est arrivé d'un pas lent mais assuré, les cheveux blancs virevoltant dans le vent soufflant en tempête, sur le stade d'athlétisme de Saint-Berthevin.

Gilbert Belin, 81 ans le mois prochain, avait donné rendez-vous là à ses deux marcheurs, Gabriel Bordier et Camille Aurrière, au surlendemain de leurs exploits. Un titre de champion de France, attendu, sur 5 000 m pour l'un, une médaille d'argent, presque inespérée, sur 3 000 m pour l'autre. Avant de partir pour un 10 km sur l'ancienne voie de chemin de fer, lui sur le vélo, l'entraîneur a fendu l'armure et raconté ses plusieurs vies.

Ses élèves, « que je considère comme mes petits-enfants » ont écouté, souri, et découvert quelques facettes de ce drôle de personnage, au sens propre comme au figuré. Dans la voiture qui les ramenait de Metz, dans la nuit de samedi à dimanche, « papy » Gilbert a enchaîné les vannes, sa façon de partager sa joie. Quelques heures plus tôt, il avait tremblé comme une feuille. Griffonné les temps de passage ébouriffants de Camille. S'était nourri des regards inquiets des Lorrains vers son poulain. À l'arrivée, son bonheur restait intérieur, mais sa fierté illimitée.

Pour fêter tout ça, il avait sorti... le jus d'orange. Et évoqué de suite les échéances à venir. Des stages et des matches avec le maillot bleu, des championnats de France sur 10 km route...

Directeur de magasin, couturier...

La marche et Gilbert Belin, c'est une longue histoire. Dans les années 1960, c'est sous le maillot de Flers qu'il empile les titres de champion de France, sur 20 et 50 km. Il détient même un temps le record de France sur la plus longue distance.

« Je venais disputer le Grand Prix de Saint-Berthevin, et celui de Laval, dans les rues de la ville. C'est là, en 1964, que j'ai rencontré Gérard Lelièvre (ex-champion du monde et recordman du monde mayennais). Moi, j'étais senior, lui junior. On est resté amis, depuis, et il m'aide à établir les plans d'entraînement de mes marcheurs, il apporte sa touche technique. »

Sa carrière avançant, Gilbert Belin a allongé la distance, pour finir sur Strasbourg - Paris (525 km). « J'étais directeur de magasins de sport à l'époque, confie l'Ornais, qui possède une formation de... couturier. Le soir; après avoir fermé le rideau, je partais m'entraîner, une grande partie de la nuit. »

Encore quelques 100 bornes en guise de pré-retraite sportive, avant de coacher quelques grands noms de la marche athlétique : Alain Lemercier, avant lui Jean-Claude Decosse, qu'il a accompagné aux mondiaux de Munich, en 1974. Le tout sans aucun diplôme. « Ce n'est pas en passant un diplôme qu'on apprend la psychologie. Or l'entraînement, c'est d'abord de la psychologie. Il faut avoir confiance en ses athlètes, et la leur se gagne naturellement. Moi, je considère la marche comme un loisir avant tout. Jamais je ne vais engueuler un marcheur après une contre-performance, mais lui dire que ça ira mieux demain », C'est avec cette philosophie que Gilbert Belin a posé ses valises à Saint-Berthevin, il y a huit ans, après avoir dirigé un... camping en région parisienne.

« Derrière, j'ai des petits minimes qui arrivent »

Depuis trois saisons, il entraîne naturellement les marcheurs, chez les hommes verts, prenant la suite de Richard Delaunay. Il avait décelé rapidement le potentiel des Gabriel Bordier, Camille Aurrière, Madison Loriou. « Gabriel, c'est la facilité, une vitesse gestuelle phénoménale. Camille, ma chouette, un sacré tempérament. Et derrière, j'ai des petits minimes qui arrivent, il faut être patient. Si d'autres marcheurs veulent s'entraîner avec nous, c'est avec plaisir. Sans quitter leur club, hein, juste pour partager. Tant que je peux continuer... »

Arnaud BODIN

Camille Aurrière et Gabriel Bordier à l’entrainement, sous les yeux de leur entraineur.

« Il est très jovial. On rigole bien ensemble »

Dans les gradins du stade de Saint-Berthevin, à l'abri du vent, la vice- championne de France et le champion de France, tous deux chez les juniors, ont accordé un peu de temps pour parler de leur coach avant une séance d'entraînement.

« Complicité » c'est le premier mot qui vient à l'esprit de Gabriel pour définir sa relation avec Gilbert Belin, avec qui il s'entraîne depuis trois ans maintenant. « On se voit souvent depuis longtemps donc on s'apprécie, c'est sûr, on fait quelques blagues, lui, surtout, est très jovial. »

« J'ai des petits surnoms : Gigi ou papy Gilbert ! »

Le jeune homme, étudiant à l'université d'Angers, s'entraîne avec son « père spirituel » comme il l'avait appelé dans nos colonnes, seulement le week-end et les vacances. Mais il reste très lié à Gilbert Belin. « Je l'appelle plusieurs fois par semaine. Je lui parle de mes entraînements en solitaire, il me donne des conseils. »

Pour Camille, aussi, la notion de complicité est évocatrice. « Je le vois régulièrement, je m'entraîne trois ou quatre fois par semaine avec lui, il vient me chercher après les cours, à la sortie du lycée Réaumur. On rigole bien ensemble. J'ai même des petits surnoms : Gigi ou papy Gilbert ! »

Sur l'apport de leur entraîneur, ils sont là aussi unanimes : l'expérience et la motivation de Gilbert Belin sont les principales sources de progrès chez ses protégés. « Il a eu quand même une belle carrière de marcheur et donc il sait de quoi il parle et il sait nous motiver. C'est bien plus facile d'aller sur la piste quand il est là pour nous accueillir que lorsque je me retrouve tout seul » raconte Gabriel Bordier, double champion de France juniors qui s'envoie aujourd'hui pour un stage au Portugal avec l'équipe nationale.

Et travailler avec Gilbert, c'est comment ? « Il ne nous surcharge pas à l'entrainement, cela dépend pour qui mais moi, il me stoppe un peu car j'ai tendance à en faire trop et Camille, c'est le contraire » répond Gabriel. « Je confirme », dit Camille en souriant.

Clément BESSOU DOUX

les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
08/05 >
07/03 >
26/02 >
26/02 >
20/02 >
19/02 >
05/02 >
17/12 >
01/12 >
29/11 >
09/10 >
07/10 >
30/09 >
18/08 >
14/07 >
24/06 >
17/04 >
08/04 >
06/03 >
28/02 >
Les derniers inscrits
Alain BILLOUIN 
  Journaliste 


Guy  CONNAN 
  Marathon 


Jean-Pierre FORESTIER 
  Demi-fond 


Alain LABBE 
  Perche 


Alain DEPESSEMIER 
   Demi-fond 


Guy TAILLARD 
  Demi-fond 


Maguy NESTORET-ONTANON - Sprint 


Gabriel BORDIER 
  Marche 


Camille AURRIERE 
  Marche 


Jean-Claude BARBET 
  Demi-fond 


Annick CLOUVEL-MICHON 
  Fond 


Pascal CLOUVEL 
  Demi-fond / Fond 


Christiane LE STUM-CADIC  Sprint 


Véronique RENTIES 
  Demi-fond 


Jean-Louis PRIANON 
  Demi-fond 


Bruno PLACZEK  
  Fond 25 km 


Christian HOLOFFE  
  Steeple 


Simone GRIMAL-HENRY 
  Sprint 


Bertrand COTTINI 
  Entraîneur 


Jean-Marc BRIET 
  110m haies 


Joël RIQUELME 
  Demi-fond 


Guillaume  PHILIPPON 
  Fond 


Philippe DIEN 
  Demi-fond 

     Toi  aussi ,    

  Rejoins nous ! 

Bulletin d'inscription

Athlétisme : ses valeurs

L’Athlétisme
est un humanisme

Les qualités et principes
qui gouvernent
la vie des athlètes
s’appliquent à tous

Règles de vie

Code de moralité

Sociabilité

Rencontres

Échanges

Découvertes

Éducation

Émulation

Ambition

Intégration

Amitié

Loyauté

Esprit d’équipe

Générosité

Solidarité

Tolérance

Ténacité

Vérité

Humilité

Élégance

Intelligence du corps

Courage

Énergie

Combativité

Goût de l’effort

Culture du sport

Émulation

Volonté de progresser

Rigueur

Quête de l’excellence

Quête de la perfection

Dépassement de soi

Confiance en soi

Affirmation de soi

Construction de sa personnalité

Santé mentale

Santé physique

Estime de soi

Reconnaissance

Respect des adversaires

Champion dans le sport

Champion dans la vie

Sens de l’aventure

Engagement

Responsabilité

Autonomie

Audace

Esprit d’initiative

Maîtrise de la pression

Maîtrise de ses émotions

Maîtrise de sa concentration

Maîtrise de ses objectifs

Maîtrise de son effort

Maîtrise du temps

Maîtrise de l’espace


 

 

... A suivre
L'actu des espaces
Le GIFA sur facebook
Le GIFA sur facebook
Les Espaces

  Athlètes un jour... Amis toujours !  

SITES AMIS

Les copains du Bataillon de Joinville

Les copains du Bataillon de Joinville

______________